Carnet 15

 

Je ne sais que dire de l’individu nommé Claude Askolovitch. Je me dis parfois (et je ne prétends pas avoir raison) que certains Juifs cèdent à une ambiance de plus en plus lourde, en France surtout. Pour être ‟acceptables”, des Juifs se répètent qu’ils doivent donner des gages d’antisionisme, d’une manière ou d’une autre. ‟Tu es juif, ce n’est pas de ta faute, on t’accepte — Nous ne sommes pas antisémites ! — à condition que tu craches et baves sur Israël”. Quel foutoir mental !

⊰⊱

 

Général Pierre KoenigGénéral Pierre Kœnig (1898-1970)

 

Un lien très émouvant, le général König ordonne que le drapeau juif soit hissé devant les troupes :

http://www.jewishmag.com/138mag/koenig_jewish_brigade/koenig_jewish_brigade.htm

⊰⊱

Je n’ai pas à juger Israël, pays central et peuple central de l’histoire humaine. Mais je dois dire ma très grande préoccupation à observer ce pays d’avant-garde issu d’une tradition millénaire se commettre avec les Arabo-musulmans pour cause de danger iranien, les Arabo-musulmans, ces frustres qui ont soumis l’Iran et l’Inde et réduit en esclavage une partie de l’Afrique noire. Quelque chose me dit que nous allons assister à un renversement prodigieux, qu’au-delà de l’horizon d’horreur qui nous est promis un rapprochement entre Israël et l’Iran se prépare, prélude à l’écrasement du monde arabo-musulman et à la libération des peuples soumis à cette engeance.

⊰⊱

Je n’ai aucune sympathie pour l’actuel régime iranien, aucune ! Mais mon intuition me souffle que c’est du côté de l’Iran qu’il nous faut regarder. Je persiste à croire qu’Israël et l’Iran uniront leur intelligence, chose que je n’envisage en aucun cas avec le monde arabe. La diaspora iranienne est prestigieuse entre toutes. Par ailleurs, en Iran même, l’opposition est riche, complexe, diverse. Ne désespérons pas ! Ne cédons pas à la facilité ! Ne nous entortillons pas avec les Arabes comme le fait la France depuis trop longtemps !

⊰⊱

Je n’ai pas à juger cet homme, Jean-Marie Aaron Lustiger. Je ne puis que lui exprimer mon respect. Simplement, en ramenant l’affaire de sa conversion à ma petite personne, je dois dire que le non-juif que je suis s’enrichit beaucoup plus à lire les écrits de certains rabbins qu’à suivre les évolutions de Juifs convertis.

⊰⊱

Ce qui m’épouvante dans l’affaire iranienne, c’est que nous avons affaire à un régime à détruire tout en épargnant le peuple iranien, un peuple intelligent, doté d’une histoire prestigieuse et qui, dans la Bible, entretient des relations particulières avec le peuple d’Israël. Ce qui m’épouvante, c’est que nous nous unissions aux Arabo-musulmans, aux Saoudiens, au Qatar, au noyau dur du sunnisme, pour attaquer l’Iran. Les Iraniens sont supérieurs aux Arabes en tout. J’espère une collaboration entre l’intelligence iranienne et l’intelligence israélienne et peut-être viendra-t-elle. Avec les Arabo-musulmans, aucune collaboration n’est possible. Ils tournent en rond comme des chèvres au piquet.

⊰⊱

Stupidité absolue. En Espagne, nous avons eu droit à la «conviviencia» avec les Omeyyades et le califat de Cordoue, une propagande puissamment véhiculée par Roger Garaudy et les services culturels de la mairie de Cordoue. Il est vrai que dans cet océan de misère intellectuelle et mentale qu’est l’islam, Al-Andalous a donné quelques beaux fruits ; mais apprenons à nous méfier de cette propagande qui laisse entendre que l’ouma est une sympathique famille et que l’islam est l’horizon ultime de l’humanité. Le peuple juif irrite les musulmans qui ne comprennent pas les réussites et les prestiges de ce si petit peuple — si petit par le nombre. Peter Sloterdijk déclare dans un entretien que l’islam est une école de paresse, tout le reste suit…

 ⊰⊱

«Libertad Digital» (en espagnol exclusivement) est probablement l’un des meilleurs alliés d’Israël en Espagne :

http://www.libertaddigital.com/lugares/israel/

⊰⊱

 

Georges BensoussanGeorges Bensoussan (né en 1952)

 

Pour ceux qui n’ont pas le temps de lire ‟Juifs en pays arabe – Le grand déracinement, 1850-1975” (Éditions Tallandier, 2012), une conférence de Georges Bensoussan sur la question du rapport entre Juifs et Arabes (durée 1 h 40 environ) :

http://www.youtube.com/watch?v=k2mhaybhgfU

⊰⊱

Mon souhait le plus intime est que les Juifs restent juifs, qu’ils ne trahissent pas le judaïsme, qu’ils restent fidèles, chacun à leur manière, à l’immense mémoire juive. Je ne considère pas comme une victoire la conversion d’un Juif au christianisme, à l’islam ou à toute autre religion. Pour le reste, j’ai toujours considéré comme un honneur de porter la kippa, de partager le repas du shabbat, de servir Israël à ma mesure.

⊰⊱

Une amie termine sa lettre sur ces mots : ‟Je ne veux pas être issue d’un peuple qui milite seulement pour des frontières. Je veux appartenir à ce peuple qui entendit les paroles de Dieu sur le mont Sinaï. Je veux être de ce peuple qui pense tout le temps”, des paroles magnifiques auxquelles le non-juif que je suis applaudit. J’ai compris depuis longtemps, instinctivement en quelque sorte, que le sionisme ne pouvait se limiter à la défense de frontières, que les voix du Rav Kook et d’Adin Steinsaltz — pour ne citer qu’elles — étaient indispensables pour recentrer spirituellement le peuple juif. Alors que me parvenait le courrier de cette amie, j’étais occupé à relire le livre de Dominique Schnapper, ‟Juifs et israélites”. Le passage suivant (au chapitre 2, ‟Les militants”) est en quelque sorte venu à la rencontre de son courrier : ‟La survie du peuple juif constituant pour tous les Juifs le fondement commun, parfois unique, d’une judéité vécue sur des modes totalement différents, ils se rejoignent sur cette seule affirmation, empruntée à un rabbin américain : ‟La persistance de l’État d’Israël constitue l’unique et brûlante question de la survie des Juifs à l’ère qui suit Auschwitz”. Dès lors, les Juifs se déclarent sionistes, sionistes parce que juifs, sionistes parce que l’État d’Israël incarne le plus totalement le judaïsme avant même qu’il ne soit un refuge en cas de persécution. Les militants ont, parmi eux, la particularité de concentrer leur judaïsme autour d’Israël de manière exclusive et active, tout en négligeant ou ignorant les pratiques et parfois même la loi juive”. Cette amie donc, militante sioniste, ne veut pas se laisser simplement enfermer dans des frontières — toujours remises en question par le biais de la fameuse ‟question palestinienne”. Elle veut leur donner un surcroît de sens en s’adonnant aux pratiques et la Loi — et donc refuser toute mentalité d’assiégé. Superbe !

Olivier Ypsilantis

 

This entry was posted in ACTUALITÉ and tagged , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Carnet 15

  1. Hanna says:

    “Mon souhait le plus intime est que les Juifs restent juifs, qu’ils ne trahissent pas le judaïsme, qu’ils restent fidèles, chacun à leur manière, à l’immense mémoire juive. Je ne considère pas comme une victoire la conversion d’un Juif au christianisme, à l’islam ou à toute autre religion. Pour le reste, j’ai toujours considéré comme un honneur de porter la kippa, de partager le repas du shabbat, de servir Israël à ma mesure. ”
    Olivier, vous êtes un Mensch, un vrai!

  2. Monique Liberman says:

    Cher Monsieur,
    Je découvre votre existence et celle du blog Zakhor grâce à votre lettre à Georg Steiner de décembre 2011.
    Lisant vos dernières notes, qui présentent pour moi un intérêt croissant, en ce qu’elles paraissent défendre Israël et les Juifs de manière apparemment indéfectible, je ne peux m’empêcher d’être troublée par votre présentation du “Monde Arabo-Musulman”.
    Israël étant géographiquement situé où vous savez, je ne suis pas certaine que votre conception participe favorablement à l’élaboration d’une pensée et d’un processus ( même au plan intellectuel seulement) capable de donner aux Israéliens des garanties de sécurité acceptables. Il faudra bien composer avec le “Monde Arabo-Musulman” et lui reconnaître des qualités même si elles ne vous paraissent pas immédiatement évidentes.
    Cordialement,
    Monique Liberman.

  3. Nina says:

    Comme disait récemment Alexandre Jardin lors d’une conférence : “J’aimerais qu’on célèbre la joie d’être juif ! Soyez heureux d’être juifs !”.

    Lui aussi un Mensch Hannah. Dévoiler les placards sales de sa famille et en faire une force pour se battre contre l’antisémitisme, quelle belle leçon d’humanité.

    Bravo Olive ! Comme d’habitude.

  4. olivier says:

    Cher Abel, je vous écrirai plus longuement dès mon retour en Espagne. Je regrette de n’avoir pu vous rencontrer lors de mes passages à Tel Aviv. Mais nous nous reverrons. J’ai été affecté en Galilée. Mon plaisir de servir Tsahal, toujours. Très amical souvenir. Et vive Israël !

  5. Shalom mitnadev,
    ton dernier paragraphe est en effet superbe. Il condense et ouvre à la fois les voies de réflexion sur l’identité juive, sans exclure quiconque.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*