Donald Trump !

 

Á André Kaspi, en sympathique souvenir.

 

Je n’ai pas l’habitude de réagir à chaud. J’ai mieux à faire et d’autres réagissent en la circonstance autrement mieux que moi. Quelques mots toutefois. Je rigole dans mon coin lorsque je vois le désappointement des défenseurs du Vrai, du Beau et du Bien, en France notamment, avec cette gauche qui pérore les pieds dans les charentaises et une main sur le cœur.

Aujourd’hui, suite à la victoire de Donald Trump, je rigole en compagnie d’une amie. Elle écrit : « En fait, le monde des bobos chiale », on a droit « au concert des chialeuses ». Les Français ne connaissent décidément rien à la réactivité américaine qui ne cessera de les surprendre. Pour ma part, je me suis intéressé tardivement au personnage. Donald Trump n’avait pas ma sympathie, a priori, mais ce lynchage médiatique a fini par me le rendre intéressant ; et lorsque j’ai vu qui y participait, je me suis dit que je ne pouvais me ranger du côté de la horde, non, en aucun cas !

 

donald-et-melania-trump Donald Trump (né en 1946) et sa femme, Melania (née en 1970)

 

Je hais la voix de la foule car la foule est sans voix. Donald Trump a été lynché, en Europe et en France plus particulièrement. Les conformistes ont défendu Hillary Clinton, une femme qui traîne dans les couloirs du pouvoir depuis plus de trente ans, voix des conformismes et de la continuité. Or, il est temps d’entrer dans la rupture et à pieds joints.

La masse « progressiste » ignore — ou veut ignorer — les relations très particulières, intimes, de Hillary Clinton et sa bande avec la finance saoudienne, en partie responsable du pourrissement du monde et du terrorisme mondial. Mais une fois encore, je me marre en observant le chœur des pleureuses et des donneuses de leçons désappointées. Je me marre pareillement en pensant aux instituts de sondage, modernes pythies qui écrasent la multitude sous leurs prédictions. Je me marre !

L’effroyable méconnaissance qu’a la France des États-Unis et la prétention de sa classe politique (très bavarde) ne cessent de m’interloquer. Par exemple, cette méconnaissance doublée d’un manque de modestie pousse nombre de Français, à commencer par les bourgeois de gauche, à assimiler Donald Trump au Front National de Marine Le Pen, au fascisme et j’en passe. Le Front National n’est pas mon ami (d’abord parce qu’il y traîne des relents d’antisémitisme plus ou moins prononcés) mais placer un trait d’union entre Donald Trump et le Front National, c’est vouloir assimiler les États-Unis d’Amérique à la France, deux pays infiniment différents.

Je sais que Donald Trump ne se réduit pas à la caricature qu’on nous présente. L’homme est plus complexe ; je le sais depuis le début, simplement parce que la voix de la masse (soit les mass media) ne me séduit pas et que je m’en éloigne, question d’instinct.

Il y a plus, beaucoup plus. L’ère Trump ouvre des incertitudes (ce qui inquiète certes) mais elle initie probablement de grands changements. Barak Obama avait une démarche élégante, des costumes biens coupés et des chaussures nicely shaped, il restera comme le premier président noir des États-Unis. La belle affaire ! Il n’aura été qu’un médiocre président, un père tranquille.

Pour tout dire, j’aurais bien voté Hillary Clinton car j’aime voter pour les femmes. Mais ce n’est pas suffisant. Je ne vote pas pour la couleur d’une peau, un genre ou des inclinaisons sexuelles. J’ai voté avec enthousiasme pour Simone Veil parce qu’elle était une femme mais d’abord parce qu’elle était Simone Veil. Je suis un homme libre qui ne se laisse pas dicter ses choix par des catégories : je préfèrerais voter pour mon cochon d’Inde ou le chien de ma voisine que pour Ségolène Royale.

Donald Trump a été élu. Je ne sais quelle sera son action mais j’apprécie l’aventure qu’il propose, à commencer par ce rapprochement avec la Russie et Poutine qu’il admire personnellement. Le monde de demain se construira sur une alliance russo-américaine, ou américano-russe si vous préférez, un front immense qui intégrera l’Europe, l’Eurasie plus exactement. Fini les stupidités et les diversions au sujet le l’Ukraine. Le monde de demain et l’Europe de demain se construiront d’abord sur ce socle américano-russe / russo-américain.

J’ai entendu dire que l’ambassade des États-Unis en Israël allait être transférée de Tel Aviv à Jérusalem. Peut-être en finira-t-on enfin avec le peuple inventé, le « peuple palestinien »… Comprenne qui voudra. Et puis je suis heureux d’apprendre que le ton va se durcir face aux Saoudiens et autres saletés qui encrassent l’Europe, à commencer par la France. Le temps des accommodements avec cette engeance sera, je l’espère, prochainement révolu. Il faut que les fouets claquent.

Les groupies anti-Trump caquettent sur leur perchoir à s’en étrangler. Mike Pence est pressenti comme vice-président des États-Unis. Je ne le connaissais guère jusqu’à hier mais un homme qui proclame ce qui suit n’est pas mon ennemi, même si je ne partage pas nécessairement toutes ses opinions :

https://www.youtube.com/watch?v=c09RyJC0JqI

 

 mike-pence

Mike Pence (né en 1959) 

 

Obama nous a été présenté comme un nouveau messie, Trump comme une catastrophe.  On ne pourra donc être déçu par ce dernier. Laissons-lui sa chance. Hillary Clinton c’était la maison de retraite, avec plateaux-repas et rampes d’accès. Donald Trump c’est l’aventure. On ne sait où elle nous mènera mais : Hey Trump, let’s go for a ride !  Un air qui changera de Yes We Can !

 

 Olivier Ypsilantis

This entry was posted in ACTUALITÉ and tagged , , . Bookmark the permalink.

9 Responses to Donald Trump !

  1. Hanna says:

    Ici aussi on a eu droit au chœur des pleureuses! Sauf sur une nouvelle chaîne de télévision qui se démarque des autres par son sionisme sans complexe. Je viens d’écouter Mike Pence, comme d’autres Républicains il se tient à nos côtés, alors espérons…
    J’aime beaucoup votre conclusion: Let’s go for a ride!

  2. Olivier YPSILANTIS says:

    Hanna,
    Quelle est cette nouvelle chaîne de télévision israélienne ? Vous pourriez peut-être nous la présenter… “Sionisme sans complexe”, super !

  3. Hanna says:

    La chaîne 20 a été créée il y a deux ou trois ans. C’est une chaîne qui se veut résolument sioniste et défend l’identité juive.
    Son site est en hébreu:
    http://www.20il.co.il/
    mais voici un interview en anglais de son fondateur:
    http://tlv1.fm/entertainment-lifestyle/2014/06/20/channel-20-israels-new-tv-station/
    Parmi ses journalistes politiques, il y a Zvi Yehezkeli que j’avais découvert lors d’une série de reportages qu’il avait tournés principalement en France et en Belgique dans les quartiers à population musulmane (avant les attentats). Il avait obtenu des réponses très nettes et sans langue de bois, ses interlocuteurs le croyant arabe palestinien:
    https://www.youtube.com/watch?v=Kt2L_kRomFQ
    A bientôt, amicalement

  4. Hanna says:

    Un article de Trigano, excellent comme toujours:
    http://www.desinfos.com/spip.php?article55498

  5. olivier says:

    Shmuel Trigano est un homme d’une intelligence si aiguë qu’on aimerait parfois le faire taire… pour se reposer enfin un peu… Son article est impeccable. Le Post Scriptum donne une note d’espoir à son analyse si pénétrante — si inquiétante. A l’Est, l’élection d’un pro-russe à la présidence de la République est à suivre de prêt, de très prêt. Un signal ? Nous entrons dans une zone de fortes turbulences. Passengers Fasten seat belt !

  6. Daphné Romy says:

    Au détour d’un surf sur le net, je découvre votre site et y trouve de belles références… Comme vous, je déteste hurler avec les loups et pense hors de toute boîte toute faite. Pourtant, autant je souhaite que vous ayez raison concernant Trump ( et partage dans les grandes lignes votre analyse des années Obama ), autant tout me laisse à penser que vous vous vous égarez concernant le président elect.… Ses conseillers, son arrogance, sa haine des milieux académiques, ses diatribes caricaturales, ‏ sa méconnaissance des dossiers, tout ceci laisse présager de sombres moment. J’aimerais partager votre optimisme mais je suis dans le meilleur des cas force sceptique. Cet homme a essayé et réussi à se payer une campagne de pub qui fait que plus personne n’ignore son nom dans le monde mais je reste persuadée que son outrance irréaliste (redresser les industries du nord notamment ) n’était destinée qu’à décourager les votes en sa faveur. Je veux bien admettre qu’il soit intelligent mais je refuse de hurler avec ce qui condamnent Hilary Clinton sur des malversations certes regrettable alors qu’elle a été une femme donc toute la vie est un combat tout à fait respectable .

  7. Olivier YPSILANTIS says:

    Vous disposez probablement d’informations (fiables) dont je ne dispose pas pour juger que Granny Clinton est une femme respectable, plus respectable que Donald Trump. Si tel est le cas, je suis prêt à vous écouter.

    Lorsque j’écris « Hey Trump, let’s go for a ride ! », je fais aussi un pari (a bet), car la vie est faite de réflexion mais aussi, à certains moments, de paris — nés de la réflexion, tout de même. Or, nous sommes entrés dans des temps critiques qui exigent des hommes (et des femmes) de rupture. So, let’s go for a ride !

    • Daphné says:

      Effectivement j’ai pas mal étudié le parcours de la Granny en question, laquelle a toujours été ardente avocate sociale et familiale même en tant que première dame. Elle a d’ailleurs six mois de moins que votre poulain…qui lui a un parcours grevé de malversations patentes. Alors d’éternelle optimiste, je me mue en réaliste car tout de même ce vieux barbon n’a rien pour faire rêver. Si vous lisez l’anglais, jetez un œil sur les édifiants papier de Renford Reese sur mon blog et de Benjamin Barber en général. Vous semblez très bien informé et devriez savoir que la rupture pour la rupture n’est en général pas la réponse la plus appropriée! En tout cas cette discussion m’a permis de connaître un blog intéressant et utile en ces temps d’indigence culturelle!

  8. Olivier YPSILANTIS says:

    J’ai lu d’assez nombreux articles (principalement en anglais) sur la Clinton Foundation. Je ne suis pas ici pour juger la dame, mais dans l’état actuel de mes informations (je m’efforce de lire le meilleur de la presse anglo-saxonne), je ne sais si Granny et son groupe familial sont d’une parfaite probité. Je ne sais. Donald Trump a un côté roublard qu’il ne cache pas, et il trimballe quelques casseroles, c’est vrai. Mais là n’est pas le plus important. J’apprécie sa volonté de rapprochement avec la Russie (une volonté qui semble être celle du probablement prochain président français, François Fillon). Ce rapprochement et sa profonde sympathie pour Israël, sa volonté de fermeté envers l’islam me laissent a priori entrevoir des possibilités au-delà de l’enfermement promis. Nous verrons. La rage européenne (française en particulier) me réjouit. Le Brexit avait déjà suffoqué un appareil politique un peu trop content de lui. Moi, je rigole. J’aime l’impertinence et la liberté anglo-saxonne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*