Le politiquement correct tue peu à peu la France… 

 

Je me garde de qualifier ce qui s’est passé à Nice le 14 juillet 2016, je me garde d’ajouter des qualificatifs aux qualificatifs. Je me contente d’exprimer ma sympathie pour ceux qui avec leur courage et leur intelligence, et de bas en haut de la hiérarchie, travaillent à la sécurité et à la défense des citoyens. Combien d’attentats ont-ils été déjoués ? Probablement beaucoup. Je ne puis toutefois taire ce qui suit.

Tout d’abord, j’écarte de moi les Padamalgams, les Touche-pas-à-mon-pote, les On-est-tous-frères, les promoteurs du Vivrensemble, toute une petite France en pantoufles, donneuse de leçons et toujours à se réfugier derrière quelques mots d’ordre à la mode dans le but inavoué de protéger son confort en s’efforçant d’asseoir une prétendue supériorité morale sur les « méchants », comprenez les « fachos ». Combien de temps encore ces petits rentiers du « Bien » séviront-ils dans notre pays ?

Le massacre de Nice et les massacres collectifs ou individuels récemment perpétrés sur le sol français par l’islamisme me renvoient bien malgré moi aux démarches de certains hauts responsables français (dont l’actuel ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Eyrault, digne successeur de « Fafa ») quant à la « question palestinienne ». Ces démarches sont soutenues par une dénonciation plus ou moins insidieuse d’Israël, du côté du Quai d’Orsay, de l’AFP, de nombre de revues et de quotidiens nationaux, d’émissions télévisées ou radiophoniques, etc. C’est tout un climat anti-israélien qui est doucereusement distillé dans la population française, tant et si bien que le sioniste apparaît  aux petits rentiers du « Bien », et pas seulement aux Arabo-musulmans, comme un suppôt de Satan, un homme à peine humain, un buveur de sang, un tueur d’enfants et j’en passe. Non, je n’exagère rien ! Mon métier consiste aussi à peser chaque mot dont je fais usage !

Mais comment donc expliquer une telle attitude ? C’est un grand égout central vers lequel confluent nombre d’égouts adjacents. Ces eaux noires ne sont pas seulement le produit de l’islamisme. Ce liquide fétide charrie bien d’autres éléments facilement observables — par ceux qui veulent voir…  Il est pourtant une source de pollution qui domine à présent toutes les autres et se révèle d’une terrible toxicité, contaminant des populations entières : l’emprise arabo-musulmane, une emprise qui remonte à plusieurs quinquennats, septennats même, et à laquelle ont participé bien des gouvernements tant de-droite que de-gauche depuis, disons, 1967, la guerre des Six Jours, lorsque le peuple juif est devenu un peu trop « sûr de lui-même et dominateur ». Vous vous souvenez ?

 

Politiquement correct

Une caricature de Ben Garrison. Et un lien où sont dénoncés les trolls qui sur Internet s’emploient furieusement à faire de ce caricaturiste un white supremacist, un néo-nazi et j’en passe :   

http://www.breitbart.com/tech/2015/12/22/ben-garrison-how-the-internet-made-a-fake-white-supremacist/

 

L’emprise du pire de l’islam est toujours plus patente, en France particulièrement où une importante population d’origine maghrébine s’est faite la pourvoyeuse d’hommes de mains du salafisme et du wahhabisme, principalement financés par les Saoudiens, Qataris et autres monarchies pétrolières qui répandent leur idéologie par le biais de leurs capitaux. Au cœur de cette idéologie, la haine du Juif et d’Israël, la plus ancienne, la plus tenace, une haine qui à l’occasion sait rapprocher les pires ennemis.

Comment réagir face à un tel constat ? Je suis révulsé par une information qui relève le plus souvent de la désinformation. Je suis choqué par le fait qu’une partie de mes impôts serve à alimenter le terrorisme du Hamas et à engraisser des dizaines de milliers de fonctionnaires palestiniens — ces rentiers de l’humanitaire. C’est pourquoi j’ai décidé de dénoncer l’antisémitisme et l’antisionisme. Par ailleurs, je m’efforce de propager la culture juive et sioniste. Je revêts dès que je le peux l’uniforme de Tsahal afin d’appuyer — bien modestement il est vrai — la logistique de cette armée et soulager les unités combattantes qui, ainsi, peuvent mieux se consacrer à leurs missions.

Je sais autant par l’instinct que par l’étude que la défense d’Israël est intimement liée à la défense du monde libre. Bien que non-Juif, je me sens chez moi lorsque je revêts l’uniforme de l’IDF (Israel Defence Forces). C’est ainsi. Le besoin que j’ai de me décrasser tant par l’engagement physique qu’intellectuel se fait de plus en plus pressant. Cet engagement est guidé par la devise Et si omnes ego non qui fut celle d’un officier allemand résistant au nazisme, Philipp Freiherr von Boeselager. Je le cite à propos car l’islamisme est une idéologie aussi néfaste que le nazisme, une idéologie répandue par nos fournisseurs et clients abreuvés de nos capitaux. J’invite tous ceux qui éprouvent un même malaise (ils ne sont pas nombreux, je le sais) à entrer en résistance contre ces gouvernements qui encouragent le persiflage et qui multiplient les dénonciations en direction d’Israël dans l’espoir de plaire au monde arabe et de calmer une population immigrée qui les inquiète.

Moi, citoyen européen, je refuse le langage empreint de couardise de nombre de nos dirigeants au sujet d’Israël, un langage qui va dans le sens d’une islamisation de nos sociétés et qui est bien la marque d’une vacuité toujours plus profonde, du règne du consommateur et rien que du consommateur, règne absolu de la masse absolue, règne que l’islam, cette idéologie rudimentaire, cette idéologie de troupeau, ne peut que venir « parfaire ». L’islam convient aux masses, il est l’expression la plus achevée de leur « spiritualité ».

Je refuse les mots d’ordre auxquels on cherche à soumettre des populations entières, des mots d’ordre qui au nom du « politiquement correct » préparent l’esclavage. Je refuse d’acheter la paix en répandant des propos mortifères sur Israël car cette paix ne peut convenir qu’aux esclaves — et les esclaves sont nombreux, si nombreux, autrement plus nombreux que les hommes libres. Je refuse aux États et à l’Europe le droit d’utiliser une partie de mes impôts pour la reverser à l’URNWA.

La masse consent à l’esclavage, au confort de l’esclavage, un confort que l’islam propose, précisément. Les hommes libres ne peuvent souscrire à une telle attitude. Ils se sentent salis, souillés, trahis, bafoués, abusés et j’en passe. Les hommes libres savent que leurs intérêts d’Européens n’ont pas plus à voir avec la campagne BDS qu’avec la résolution socialiste à l’Assemblée nationale sur la reconnaissance d’un État palestinien. Les hommes libres déclarent que ni « Fafa » ni Jean-Paul Ayrault et autres tristes sires ne parlent en leur nom, qu’ils ne parlent qu’au nom des esclaves et de leurs maîtres. L’homme libre cherche à se laver de la souillure ; par exemple, en achetant autant que possible Made in Israël lorsque la campagne BDS bat son plein ou en s’engageant dans Tsahal (par le biais du Volontariat Civil en Israël).

 

radical islam, ben garrison

« Radical Islam Pendulum » dessiné par Ben Garrison suite au massacre sur la Promenade des Anglais, à Nice, le 14 juillet 2016. « How much lower will the pendulum swing ? »

 

Un certain Marc Nacht commence ainsi un article intitulé « Attentats : ce que l’on pourrait apprendre d’Israël » ; il exprime ce que je retourne dans ma tête depuis des années : « Il est remarquable que dans son ensemble la presse française n’a jamais fait le parallèle entre les attentats djihadistes dont le pays souffre depuis les crimes perpétrés par Mohamed Merah en 2012 et ceux qu’endurent les Israéliens depuis bien des années. L’idée qu’il s’agit d’un combat commun contre la barbarie ne semble pas avoir effleuré la cervelle de nos journalistes patentés, fidèles lecteurs des communiqués de l’Agence France Presse. Le préjugé en faveur des Palestiniens est tel que, même lorsque ces derniers se livrent à des attentats délibérément dirigés contre des civils, tels que les bombes, les « kamikazes », dans les autobus ou les cafés, et plus encore lorsque leurs méthodes, comme récemment, sont conformes aux instructions de Daech, à savoir l’attaque indiscriminée au couteau, à la voiture-bélier, etc, les commentaires des médias français se gardent bien de faire le lien avec les attentats en France. »

Concernant l’antisémite des de-gauche, je conseille la lecture de cette entrevue avec Brigitte Stora, « Quand la haine d’Israël constitue le seul élément de la radicalisation politique ». Il y est notamment question de quatre individus responsables du climat délétère qui plane sur la France : le dessinateur Bob Siné, Edwy Plenel (le fondateur de Médiapart), l’obscur philosophe Alain Badiou et l’histrion Stéphane Hessel :

http://dovkravi.blogspot.pt/2016/07/quand-la-haine-disrael-constitue-le.html

Et afin de donner une prolongation à ces lignes, je mets en lien cet article d’Alexandre del Valle, « Carnage de Nice : la double erreur de François Hollande », dans lequel l’auteur dénonce très explicitement nos amitiés désastreuses. Cette analyse rejoint point par point celle que je fais depuis des années :

http://www.atlantico.fr/decryptage/carnage-nice-double-erreur-francois-hollande-alexandre-del-valle-2766107.html

 

Olivier Ypsilantis

This entry was posted in ANTIJUDAÏSME-ANTISÉMITISME-ANTISIONISME and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

14 Responses to Le politiquement correct tue peu à peu la France… 

  1. AYIN BEOTHY says:

    Merci Olivier.
    J’ai eu le plaisir d’envoyer ton article à nombre de mes relations, qui croient faire le bien en dénonçant Israël.
    Merci encore.
    Ayin

  2. Une fois encore, mitnadev, bravo. Nous sommes vraiment en phase.
    Je partage ton article. A bientôt.

  3. Hanna says:

    Comme toujours, clair et lucide! Merci Olivier
    Hanna

  4. Christiane says:

    Merci Olivier. Que c’est bon de se sentir moins seule !

  5. Alimi Evelyne says:

    Je viens de connaître votre blog. Quelle bouffée d’oxygène ! Merci de tout mon coeur pour votre soutien et votre intelligence remplie d’affection. Êtes-vous sur facebook ? Plus facile pour recevoir vos articles. Ebore merci.
    Une (Franco)Israélienne déçue du gouvernement français.
    Mais l’Histoire, c’est un éternel recommencement donc on devrait être habitués. Les mauvais penchants ont la vie éternelle !

  6. Nina says:

    Olive, un cri de rage mais si nos amis ci-dessus savaient à quel point il est long et puissant depuis tant d’années !

    Alors à ceux qui te lisent et te disent bravo, s’il est un homme que l’on doit appeler frère c’est vraiment lui. J’ajouterais pour ma part, une sœur chérie qui n’est autre que sa femme.

    Tu vois Olivier ? On te dit merci tant nous n’avons pas l’habitude d’avoir des gens sincères de notre côté. Juif d’honneur ? 🙂

    Dur dur…Mais dans le fond, est ce cela aussi être juif ? Se battre constamment pour ne pas rester les oubliés de l’histoire, ceux qu’on piétinent dès que le monde trébuche.

    Un édito du JDD fait grand bruit uniquement sur Paris tu penses ! On y parle de tous les pauvres morts des différents attentats en y omettant -merde alors- celui de Merah et de l’hyper-cacher ! Cachez ces juifs que nous ne saurions voir ! Ca nous change hein ?

  7. Amouyal says:

    Bravo et encore bravo

  8. Nina says:

    Dès fois que tu ne viendrais pas “de l’autre côté”, je pense que ceci doit t’être relaté :

    par Christiane » Août 3rd, 2016, 9:53 am

    Oui Nina, le blog d’Olivier en plus d’être un soutien moral incomparable est un trésor.

    Par son soutien et son engagement pour Israël, construits sur des socles solides (du béton armé !), Olivier apporte une dimension nouvelle dans les relations entre Juifs, Israéliens et Chrétiens. Il incite certainement d’autres goyim à s’engager publiquement. Je pense aux “Goys qui défendent Israël”.

    Si Olivier est “précieux” pour Israël et les Juifs, il l’est également pour les non-Juifs anonymes qui défendent Israël dans leur vie quotidienne par des vérités apportées lors de courses, de repas… et nous sommes bien seuls ! Heureusement les écrits d’Olivier sont là dans les moments de calgon ! Bon, j’arrête de couiner ! 😥

    Et puis le blog d’Olivier, c’est également sa richesse culturelle : il m’a fait découvrir ou re-découvrir des écrivains, penseurs, artistes, dont je ne connaissais la vie et les œuvres de certains que très superficiellement ! Juste le minimum pour m’éviter lors de repas mondains : “il joue à Manchester ou à l’O.M ?” 😆 Et puis Olivier nous met toujours de splendides “images” ou des photos en rapport avec le sujet. C’est important “l’image” pour la mémoire !

    Olivier, si tu me lis : dans ton dernier Cahier Gris : “tes” femmes : je les ai ressenties avec un terrible regard interrogateur sur le monde.

    Excuse-moi Olivier de ne pas écrire souvent de commentaires : ils ne seraient pas à la hauteur de tes écrits (nan, ce n’est pas de la fausse modestie, le Principe de Peter, tu connais : j’essaie de me l’appliquer !) mais j’aimerais que tu saches tout ce que ton blog représente pour moi : un trésor.

    J’aimerais également associer dans mes trésors le blog de l’une de tes amies israéliennes, Hannah :

    https://bokertovyerushalayim.wordpress. … ushalayim/

    Hannah, si vous me lisez : excusez-moi de ne jamais avoir écrit sur votre blog combien vos écrits sont passionnants, quel qu’en soit le sujet, et toujours illustrés remarquablement.

    Merci à vous deux.

  9. Hanna says:

    @Christiane
    Un grand merci. Ces derniers temps j’avoue être souvent découragée. J’ai l’impression que nous sommes enfermés dans un “ghetto de verre” comme dit Jacques Tarnero: on voit le monde extérieur, on nous voit, mais personne ne nous entend. Eh bien si pourtant! Merci pour vos encouragements.
    @ Nina: Bonjour Nina, j’espère que vous allez bien

  10. Aurore says:

    votre analyse me laisse un peu perplexe. Pardonnez mon ignorance… Si j’en crois au pouvoir extrême de l’argent derrière l’attitude de pseudos terroristes armés par des intérêts qui me depassent, je crois me souvenir que les hommes qui détiennent le pouvoir le plus grand dans le monde sont dans l’ombre de cet orient envahisseur qui prendrait pour cause la guerre incessante entre les arabes musulmans et les arabes juifs. Personnellement je vois le désir malade du pouvoir absolu d une poignée d’hommes qui peuvent être juifs d’ailleurs ou même musulmans entre eux s’amusant de la déstabilisation de ces cafards que nous sommes et qu’ils voudraient réduire en esclavage. La démocratie ne les intéresse pas, les dérange même… Alors du haut de leur promontoire aux piliers d’argile, afin de gagner plus et plus ils créent le necessaire pour que lorsqu’une industrie est en perte de vitesse ils fassent fleurir une autre. L’industrie de guerre paie. Olivier Dassault est juif il me semble et un grand ami d’un autre dont on ne parle plus… Rotschild… Le grand des grands. Alors lui, me demanderez-vous, pourquoi sacrifierait-il ceux qui relèvent de la même foi religieuse quand on sait que la plupart d’entre ses semblables ne se mêlent que très peu à ceux qui n’ont pas la même culture? Je répondrais dans ma grande ignorance : pour le pouvoir extrême.
    Je n’aime pas du tout cette invasion islamiste. J’en ai horreur. Néanmoins je ne vois pas les desseins que vous mettez en avant. Je ne vois pas de parti pris de nos politiques contre Israël. Non… Je vois des petits esprits ( ceux de nos politiques ) rendus esclaves des émirs arabes pour quelques raisons obscures causées par leur mercantilisme. Ont-ils été filmés dans des postures pedophiles lors de leurs visites au Qatar et en Arabie Saoudite, ou ont-ils signé des accords sous l’effet de drogues? Quoiqu’il en soit, je ne peux penser qu’il y ait derrière tout cela un agissement anti israélien…

  11. olivier says:

    Aurore, quel joli prénom ! Votre e-mail est assez emberlificoté et s’effiloche. Quant à votre remarque finale, elle me laisse supposer que vous souffrez du même mal que nos politiques que vous commencez par dénoncer pour mieux vous cacher derrière eux. Essayez de jouer un peu plus finement la prochaine fois. Je vous souhaite bonne nuit.

  12. Nina says:

    D’une extrême politesse comme d’habitude Olivier.

    Je n’aimerais pas donner à ton blog un air de vulgarité ou de grossièreté que pourtant j’assume habituellement.

    Lorsque je lis la prose malodorante d’une certaine “Aurore”, la colère monte monte…

    Elle parle innocemment d’un Dassault qui s’en met plein les poches alors qu’il est juif !

    Diable ! Ne sait-elle pas que Dassault n’est pas plus juif que toi Olivier ? Que son père s’est converti au catholicisme et a épousé à l’église une bonne goy bien catho ?

    Ce qu’il reste de judaïsme chez Dassault n’est valide que chez les antisémites.

    Quant aux Rotchild D.ieu les bénisse car même s’ils sont mariés pour la grande majorité à des non-juifs depuis des lustres, ils ont gardé l’esprit du fondateur à savoir : qu’on ne laisse pas les juifs dans la panade et qu’on doit les aider à tout prix, où qu’ils soient.

    J’ai vu tant d’œuvres pour les juifs qui n’auraient pu se faire sans les Rotchild qu’au moins ça…cet esprit de solidarité qui a pu résister aux mariages mixtes me laisse un bon goût et un bon esprit.

    Non, vraiment, Olivier, cette Aurore sent mauvais car si les guerres sont sans conteste AUSSI une histoire d’argent, cet aspect ne concerne en rien les juifs puisque encore une fois, l’état juif et les juifs de la diaspora sont en péril.

    Que faire contre 15 à 20 millions de musulmans en France alors qu’on dénombre à peine 400 000 juifs ?

    Que faire contre 1,5 MILLIARD de musulmans dans le monde alors que les juifs sont à peine 14 millions ?

    Et c’est encore les juifs le danger ?

    Pour les émirs et leurs portefeuilles partout dans toutes les affaires, on n’en parle que très rarement et pour cause ! Tous les politiques ont mis le doigt dans le pot de miel et ont tous avalé goulûment.

    Alors, en contrepartie, on fait tourner la tête des électeurs vers des problématiques de toujours : la Palestine ! Les 500 000 morts de Syrie et les millions de déplacés, on s’en carre complètement parce que les JUIFS N’ONT RIEN A VOIR LA DEDANS !

    Personnellement, je ne trouve pas le Pape à la hauteur même s’il a fait actes de contrition à Auschwitz. Lorsqu’on est capable de faire ami-ami avec l’islam pour éviter la maison-mère, ça sent encore mauvais.

    Qu’importe ! Tous les compteurs sont au rouge et je suis certaine que 5777 sera l’année du grand virage. Juste un feeling…:)

    @Hanna : merci de nous régaler par vos articles passionnants. J’en apprends tant en vous lisant que je commence à mieux percevoir encore ce qu’est l’humilité.

  13. Hanna says:

    @ vous tous: Bonne année!

  14. Christiane says:

    A vous aussi Hanna : Shana Tova et que 5777 nous apporte le plaisir de continuer à lire vos “petits” billets si intéressants. A chaque lecture, j’ai l’impression d’une eau de source claire, limpide, fraîche, représentant si bien l’éternelle jeunesse d’Israël.

    Et à toi aussi Olivier, le Chrétien qui finira par convertir les goyim au judaïsme, Shana Tova (à toi et ta famille).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*