Tag Archives: Je connais peu d’écrivains aussi directs qu’Edith Bruck

En lisant « Lettre à ma mère » (Lettera alla madre) d’Edith Bruck – 1/3

  En lien, des photographies de tombes prises dans le cimetière juif du village natal d’Edith Bruck, Tiszakarád, en Hongrie. J’ai choisi l’une de ces photographies pour la placer en Header. Edith Bruck décrit ce cimetière dans « Lettera alla madre » :  … Continue reading

Posted in Edith BRUCK | Tagged , , , , , | Leave a comment