Israël, 70 ans !

 

Je ne serai pas en Israël pour ses soixante-dix ans, mais je le suis et le serai par la pensée. Je reviens souvent en Israël par la pensée, tant de souvenirs ! Et j’y retournerai dès que possible.

Israël a soixante-dix ans, oui… mais Israël a beaucoup plus. Je ne connais pas son âge avec exactitude mais je sais qu’il est d’environ trois mille ans.

Lorsque j’écris « la création de l’État d’Israël », le 14 mai 1948, plus exactement, j’éprouve immanquablement un léger malaise au point que j’évite à présent cette expression car elle laisse entendre que cet État s’est formé ex nihilo, alors qu’Israël n’a jamais cessé d’exister au cours de trois millénaires, jamais !

Israël n’a jamais cessé d’exister au cours de trois millénaires, jamais ! Israël n’a jamais cessé d’exister dans le cœur et l’esprit de la diaspora mais aussi par la présence continue de Juifs dans ce qui est aujourd’hui l’État d’Israël, principalement à Jérusalem mais aussi autour du lac de Tibériade et à Safed. Mais il y a plus : Israël a existé en tant qu’État, que royaume, une histoire complexe rapportée par des textes anciens entre tous. Les seuls noms de David et de Salomon devraient suffire à en imposer, y compris aux non-Juifs.

L’expression « la création de l’État d’Israël » ne me satisfait donc pas ; aussi suis-je tenté d’écrire « la recréation de l’État d’Israël ». Mais ils seront si nombreux à me demander des explications à ce propos que j’en suis déjà fatigué. Donc, autant écrire « la déclaration d’indépendance de l’État d’Israël », ce qui ne me satisfait pas vraiment, l’expression étant quelque peu juridique – administrative. Elle me semble toutefois plus satisfaisante que les autres.

 

TEL AVIV, ISRAEL – APRIL 16: (ISRAEL OUT) Israeli flags wave on the beach in the Mediterranean sea as a military air show marks the 65th anniversary of Israel’s independence on April 16, 2013 in Tel Aviv, Israel. The day marks when David Ben-Gurion, the Executive Head of the World Zionist Organization declared the establishment of a Jewish state in Eretz- Israel. (Photo by Uriel Sinai/Getty Images)

 

Que dire ? L’histoire du peuple juif est extraordinaire entre toutes. Je ne la place pas au-dessus des autres ; je ne suis pas ici pour me livrer à un hit parade qui aura pour principal effet d’agacer voire de faire enrager celles et ceux que le mot Israël – ou Juif – irrite ou fait éructer. Je le répète pourtant, l’histoire du peuple juif est extraordinaire entre toutes, comme l’est celle de l’État d’Israël, l’État des Juifs, l’État juif où cohabitent tant de peuples, de cultures et de religions.

Peu de peuples sont aussi tournés vers l’humanité que le peuple juif, un peuple au service de l’humanité, et dans tous les domaines. Par ailleurs, la richesse de ses propositions est si vaste qu’elle commence par couper le souffle avant de l’amplifier et formidablement.

Quel est ce peuple sinon celui qui invite à réfléchir et à étudier sans jamais vouloir en remontrer à l’autre mais simplement l’inviter ? Bien sûr, la médiocrité touche aussi des Juifs, des Juifs qui ne sont pas à la hauteur de leur peuple ; mais il reste le peuple qui les invite, et qui invite l’humanité.  Le Juif digne de son peuple est celui qui ouvre la porte du placard et invite à réfléchir, car pour lui réfléchir et étudier c’est déjà croire. Pas de dogme chez lui ; on réfléchit, on étudie, les yeux grands ouverts devant l’Univers et devant l’homme. Disons, familièrement que le Juif digne de son peuple se creuse le ciboulot. Il ne se contente pas de vivre. C’est aussi cette exigence soutenue au cours de millénaires qui a provoqué les foudres d’autres peuples adeptes du dogme – de « la Vérité ». L’exigence d’Israël qui fait qu’Israël est Israël est aussi ce qui le désigne à tous les coups. Mais aujourd’hui Israël est redevenu un État à part entière, une protection pour les Juifs d’abord, mais aussi pour d’autres persécutés. Israël protecteur des Juifs, et au service de l’homme, de l’humanité.

J’espère vivre assez longtemps pour assister aux cent ans d’Israël. Et je lui souhaite d’avoir sept cents ans, sept mille ans et plus. Mais j’allais oublier ! Israël n’a pas soixante-dix ans mais environ trois mille ans…

 

Israël c’est aussi son armée de soldates et de soldats, une armée sans laquelle cet État aurait été effacé.

 

PS : En 70 de l’ère commune, les Romains conduits par l’empereur Titus s’emparent de Jérusalem, détruisent le Temple et chassent tous les Juifs, sans droit de retour. En 135, ils rebaptisent la Judée « Palestine », et Jérusalem « Ælia Capitolina », afin de déjudaïser la région et la Ville Sainte. Quelques Juifs parviennent à revenir en Judée et maintiennent une population juive minoritaire. Mais la grande majorité se disperse par toute la terre. Le lien avec Jérusalem est maintenu par les prières quotidiennes tournées vers la Ville Sainte et par des pèlerinages.

Olivier Ypsilantis 

 

This entry was posted in ISRAËL and tagged , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Israël, 70 ans !

  1. Christiane says:

    Effectivement Olivier, ce n’est pas du tout une “création”. Le 14 mai 1948 me fait penser plutôt à la date anniversaire d’un Réveil après un long coma artificiel infligé par les Nations.

  2. Pour le jour du souvenir de la Shoah, le groupe Koolulam a invité 600 survivants, leurs enfants, petits enfants et arrière petits enfants à chanter ensemble. C’est d’actualité et c’est magnifique.
    https://youtu.be/Vuh1-jDi7Qw

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*