Des artistes qui aiment Israël

 

En Header, Franck Sinatra (le sioniste) en Israël.

 

Cet article s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui aiment Israël, qu’ils soient juifs ou non-juifs, homosexuels ou hétérosexuels, jeunes ou moins jeunes, à la peau claire ou à la peau foncée, et j’en passe, étant entendu qu’Israël est l’universel humain par le truchement d’un peuple extraordinairement particulier. Je signale que ces artistes qui aiment Israël sont généralement traités de tous les noms par les chiens de garde (de l’islamophobie), ceux qui aboient et retroussent les babines au seul nom « Israël ». Mais aimant les chiens, je me garderai dorénavant de traiter une certaine engeance de « chiens »… Et puis cette injure rappelle trop Jean-Paul Sartre, celui qui traita l’anticommuniste de chien. N’ayant pas la moindre estime pour ce « penseur », pour ce bavard, je préfère ne plus rien dire qui y fasse référence.

Je propose cette courte série où s’entrecroisent les cultures, les genres, les générations, les pays, les Juifs et les non-Juifs, etc.

 

Bob Dylan (né en 1941)

 

« Neighborhood Bully » (1983) de Bob Dylan. Les paroles de cette chanson se suffisent à elles-mêmes, et le titre de cette chanson est puissamment évocateur… Bully, Bullying, Israël et les Juifs sont victimes de bullying depuis des siècles et il est écrit que cette horreur aura une fin et qu’Israël aidera (et aide déjà) ceux qui en sont les victimes. Ci-joint, l’intégralité du texte de Bob Dylan dans l’original (un copier-coller sur le site officiel de l’artiste) :

Well, the neighborhood bully, he’s just one man
His enemies say he’s on their land
They got him outnumbered about a million to one
He got no place to escape to, no place to run
He’s the neighborhood bully

The neighborhood bully just lives to survive
He’s criticized and condemned for being alive
He’s not supposed to fight back, he’s supposed to have thick skin
He’s supposed to lay down and die when his door is kicked in
He’s the neighborhood bully

The neighborhood bully been driven out of every land
He’s wandered the earth an exiled man
Seen his family scattered, his people hounded and torn
He’s always on trial for just being born
He’s the neighborhood bully

Well, he knocked out a lynch mob, he was criticized
Old women condemned him, said he should apologize.
Then he destroyed a bomb factory, nobody was glad
The bombs were meant for him. He was supposed to feel bad
He’s the neighborhood bully

Well, the chances are against it and the odds are slim
That he’ll live by the rules that the world makes for him
’Cause there’s a noose at his neck and a gun at his back
And a license to kill him is given out to every maniac
He’s the neighborhood bully

He got no allies to really speak of
What he gets he must pay for, he don’t get it out of love
He buys obsolete weapons and he won’t be denied
But no one sends flesh and blood to fight by his side
He’s the neighborhood bully

Well, he’s surrounded by pacifists who all want peace
They pray for it nightly that the bloodshed must cease
Now, they wouldn’t hurt a fly. To hurt one they would weep
They lay and they wait for this bully to fall asleep
He’s the neighborhood bully

Every empire that’s enslaved him is gone
Egypt and Rome, even the great Babylon
He’s made a garden of paradise in the desert sand
In bed with nobody, under no one’s command
He’s the neighborhood bully

Now his holiest books have been trampled upon
No contract he signed was worth what it was written on
He took the crumbs of the world and he turned it into wealth
Took sickness and disease and he turned it into health
He’s the neighborhood bully

What’s anybody indebted to him for?
Nothin’, they say. He just likes to cause war
Pride and prejudice and superstition indeed
They wait for this bully like a dog waits to feed
He’s the neighborhood bully

What has he done to wear so many scars?
Does he change the course of rivers? Does he pollute the moon and stars?
Neighborhood bully, standing on the hill
Running out the clock, time standing still
Neighborhood bully

 


A l’occasion d’un voyage en Israël, en 2003, Whitney Houston est reçue par le Premier ministre Ariel Sharon ; elle lui déclare : « I’ve never felt like this in any other country. I feel at home, I feel wonderful. »

 

Sans commentaire : écoutez Serge Gainsbourg chanter « Le sable et le soldat » (composé lors de la guerre des Six Jours) :

https://www.youtube.com/watch?v=w47owg-IST0

 

Les relations de Madonna avec Israël sont fantasques, instables. C’est pourquoi j’ai hésité à faire figurer son nom dans cette liste. Son intérêt pour la mystique juive – la Kabbale – semble sincère mais je ne sais s’il s’agit d’une passion passagère ou bien durable. Cette catholique se serait convertie au judaïsme mais naviguerait depuis quelque temps dans l’islam, et s’y serait même convertie. A vérifier. Pour l’heure, oublions-la donc.

Johnny Hallyday sur le Kotel

 

Johnny Hallyday. Je n’ai pas une passion pour l’œuvre de Johnny mais j’admire l’énergie de l’homme, une énergie quasi surnaturelle. Non, vraiment, je l’admire sans être un fan. Et j’ai appris il y a peu que Johnny le Goy avait pensé s’engager aux côtés d’Israël en 1967. Je l’ai donc vu d’un coup comme un ami, un ami très cher, un proche, comme tous ceux qui aiment Israël :    

http://www.lepoint.fr/ces-gens-la/hallyday-j-ai-failli-venir-en-israel-au-moment-de-la-guerre-des-six-jours-29-10-2012-1522728_264.php

 

Je n’ai pas une passion pour l’œuvre de Michel Fugain mais j’ai appris il y a peu qu’il exprimait une sympathie sincère pour Israël. Et l’homme est infiniment sympathique et pas seulement parce qu’il aime Israël et la culture juive. Il déclarait en 2008, dans une entrevue avec André Darmon : «  Je vais vous faire une confidence, je suis le goy le plus juif de Paris ». Je suis le goy le plus juif de Paris

 

Véronique Genest (Julie Lescaut). Elle est haïe par les militants pro-Palestiniens et les Arabes pour ses propos qui ne laissent pas de place au doute, des propos qui rejoignent ceux de Tom Cruise, de Richard Gere et de Harrison Ford pour ne citer qu’eux, des sionistes qui par ailleurs éprouvent de la défiance (euphémisme) envers les Arabes :

http://www.lemondejuif.info/2017/04/veronique-genest-aux-militants-pro-israeliens-a-paris-am-israel-hai/

 

Romy Schneider et son mari Harry Meyen

 

L’amour de Romy Schneider pour Israël et le peuple juif pourrait faire l’objet d’un article à part, d’un livre. Romy Schneider, l’impératrice des actrices, avait une relation très particulière avec Israël et le peuple juif et ce n’est pas un hasard si elle avait prénommé son fils David et sa fille Sarah. Le passé de sa mère, Magda, la hantait. Romy a été inhumée avec une Magen David au cou. Lisez attentivement ce lien intitulé « Romy Schneider et le spleen du IIIe Reich » et signé Marie-Pierre Créon :

https://chroniquesdelairdutemps.net/2014/05/29/romy-schneider-et-le-spleen-du-iiie-reich/

 

Olivier Ypsilantis

This entry was posted in SIONISME and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Des artistes qui aiment Israël

  1. Pierre LURCAT says:

    Merci cher Olivier,
    on voit aussi de belles images de Ben Gourion aux côtés de Ray Charles
    dans le très beau film “Ben Gourion, épilogue”, récemment sorti en Israël.

  2. Hanna says:

    Pour une prochaine visite à Jerusalem: Friends of Zion Museum
    http://www.fozmuseum.com/about
    Amicalement

    • Olivier YPSILANTIS says:

      Chère Hannah. Vous connaissez probablement « Le site des études juives », une mine :
      http://www.lesitedesetudesjuives.fr/pages/pensee-juive/
      Je ne connaissais pas ce passionnant musée, The FOZ Museum. L’avez-vous visité ? Je vais me pencher sur cette institution qui est pour moi une grande découverte. Merci donc !

      Cher Pierre, merci pour cette vidéo. Ben Gourion accompagnant Ray Charles, super ! ll faudra que je donne une suite à mon article. Ben Gourion ! Je ne puis m’empêcher de revenir dans sa bibliothèque (la maison-musée de Tel Aviv).

      Monsieur Georges Ebion, merci pour vos encouragements. L’étude des religions est un sujet passionnant entre tous et permet de mieux comprendre le monde dans lequel nous sommes immergés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*