TSAHAL (TSAva HAhagana LeYisrael), l’armée des humains, l’armée humaine.

 

Encore un article sur Tsahal. Comme ceux que j’ai édités sur ce blog, il vise à montrer les particularités de cette armée, à la faire un peu mieux connaître, à combattre les préjugés qui traînent partout, préjugés liés à la méconnaissance et, pire, à l’entêtement à ne pas vouloir connaître, la méconnaissance flattant l’instinct grégaire : qu’il est reposant de ruminer et de beugler avec le troupeau…

Tout d’abord, j’invite le lecteur à consulter le Site officiel de Tsahal en français, mis à jour quotidiennement par les soldats de la Brigade du Porte-Parole de Tsahal (hébreu : חתיבת דובר צה »ל, ‘Hativat Dover Tsahal’), surnommée Dover Tsahal, soit le corps professionnel de Tsahal responsable des médias et des relations publiques en Israël et dans le reste du monde. Cette unité a été fondée en 1948, année de la naissance de l’État d’Israël.

 

Insigne de Tsahal

 

On ne cesse d’évoquer l’Armée de l’Air et l’Armée de Terre d’Israël, plus rarement (pour ne pas dire très rarement) sa Marine. Or, elle est un élément essentiel de sa défense, une Marine qui comprend également une force sous-marine réduite mais des plus modernes et qui aurait des capacités nucléaires avancées. Israël a 273 kilomètres de côtes, ce qui est considérable pour un pays de quelque 20 000 km2. Sans être un spécialiste de la question, il me semble que ces sous-marins inquiètent grandement certains pays, à commencer par le régime de Téhéran qui, tout en fanfaronnant, sait qu’un petit sous-marin israélien (de fabrication allemande) positionné quelque part dans le Golfe Persique ou dans le Golfe d’Oman pourrait rayer de la carte la capitale iranienne et d’autres grandes villes du pays. Fleurons de cette marine, les sous-marins U-212 de la classe Dolphin, développés et construits par Howaldtswerke-Deutsche Werft (HDW). Ils pourraient menacer directement l’Iran, notamment avec ce missile de croisière de conception israélienne, le Popeye Turbo :

http://i-hls.com/archives/7033

Ils sont nombreux à penser que Tsahal ne fait que massacrer, que « Gaza c’est Auschwitz » et autres slogans du même tonneau, que les Juifs (oui, les Juifs !) ne font que reproduire ce que les nazis leur ont fait subir. Les dénonciations délirantes à ce sujet pourraient malheureusement remplir d’épais volumes, et elles se multiplient, protéiformes. On retrouve sous diverses formes les délires médiévaux qui enfiévraient le monde chrétien, délires recyclés dans le monde post-chrétien sous des formes sécularisées et repris tels quels dans les sociétés musulmanes, avec histoires de trafics d’organes et j’en passe. Ils ne sont pas nombreux à savoir que le travail effectué par Tsahal (notamment auprès des blessés ennemis, y compris des terroristes, et au niveau humanitaire) est considérable. La mauvaise foi au sujet d’Israël est telle que ce que je viens d’écrire sera jugé par beaucoup comme de la grossière propagande sioniste… Mais je cède la parole à une officier des Medical Corps, la Capitaine Paz, et à deux auxiliaires médicales (Paramedics) engagées dans Operation Protective Edge, Noami Dan et Hen Amosi :

https://www.youtube.com/watch?v=BuyzsxP-ohI

https://www.youtube.com/watch?v=Acis6dQcG8w

L’aide de Tsahal à Haïti, suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010 :

https://www.youtube.com/watch?v=iFDWZp_H2P0

 

 Insigne du Corps médical de Tsahal

 

L’excellence de l’IDF tient aussi à l’excellence de ses instructeurs en tout genre. Parmi eux, de nombreuses instructrices… Ci-joint, la caporale Daniella Stepanoe :

https://www.youtube.com/watch?v=j0hm-VBANxA

La Brigade Golani, une unité d’élite de l’Armée de Terre israélienne. Son symbole, l’olivier, arbre aux puissantes racines, rappelle l’union entre cette brigade et l’État d’Israël, tous deux nés en 1948. Je passe sur ses faits d’armes, trop nombreux pour être rapportés ici. Il existe à son sujet de nombreux articles en ligne.

 

Insigne de la Brigade Golani

 

Vecteurs de la défense d’Israël, les services de sécurité (sans lesquels Tsahal serait aveugle ou, tout au moins, n’aurait pas une vue aussi aiguë) avec Haman le Mossad et le Shin Bet, les trois composants de Israel Intelligence Community. Leurs missions sont multiples : infiltration d’agents au cœur des organisations ennemies, sabotages clandestins, éliminations ciblées, raids de commandos, etc. Ceux qui veulent en savoir plus sur ces services d’élite trouveront nombre d’informations en ligne et dans de nombreuses langues.

HAMAN, Military Intelligence, fondé en 1950. Cette organisation fournit quotidiennement des informations confidentielles au chef du Gouvernement et son cabinet (telles que les risques de guerre et les cibles éventuelles à frapper). Haman organise aussi des incursions secrètes au-delà des frontières d’Israël. Il s’agit d’un service indépendant de Tsahal dans toutes ses composantes : Terre-Air-Mer. Son personnel comprend environ sept mille personnes.

  

 Insigne de Haman

 

MOSSAD, Foreign Intelligence and Special Operations, fondé en 1949. Le symbole du Mossad est la Menorah, un chandelier mais aussi un arbre, un arbre qui en aurait inspiré le graphisme. La Menorah, l’arbre-chandelier, l’Arbre de la Vie entre Ciel et Terre, la Menorah qui pour le peuple juif est symbole de sa lutte pour son indépendance, de victoire contre l’oppression étrangère et de lien entre le passé et le présent, et, en conséquence, projection vers l’avenir.

 Insigne du Mossad

 

SHIN BET (ou Shabak), Internal Security Service, fondé en 1949. Devise : The Defender that shall not be seen ou The unseen shield. Ses trois composants : la Division des affaires arabes (anti-terrorisme et anti-émeute) ; la Division des affaires non-arabes (infiltration) ; la Division de la sécurité (protection des infrastructures gouvernementales, diplomatiques et scientifiques, protection des industries militaires et des vols de la compagnie aérienne nationale El-Al).

 

Insigne du Shin Bet

 

Et cette suite d’images qui ne sont pas de la “propagande sioniste”, je puis en témoigner. Elle s’intitule : « Les treize photographies qui montrent que Tsahal est l’armée la plus humaine du monde ». Et comme le lecteur pourra le constater, le titre du présent article est directement inspiré de ce qui suit :

http://rootsisrael.com/les-13-photos-qui-montrent-que-tsahal-est-larmee-la-plus-humaine-du-monde/

 

Olivier Ypsilantis

 

This entry was posted in L'Armée d'Israël and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to TSAHAL (TSAva HAhagana LeYisrael), l’armée des humains, l’armée humaine.

  1. Shalom mitnadev, rappelons aussi que cette armée du peuple est la garantie de la pérennité d’Israël. Les soldats prêtent serment : « Matsada ne tombera pas une deuxième fois » שנית מצדה לא תיפול (chenit matsada lo tipol).
    Nous connaissons bien la haine pathologique des antisiomites européens ou américains et du monde arabo-musulman. Mais que des Israéliens — à la B’Tselem et consorts — prétendent détruire l’armée qui les protège d’un génocide m’est absolument odieux et totalement incompréhensible, sauf à savoir que le masochisme est une des choses les mieux partagées au monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*