Des histoires dans l’Histoire, encore et encore – 2/3

 

Ilse Hirsch, membre du Werwolf, participe à l’assassinat du maire d’Aachen, Franz Oppenhoff, nommé par les Américains. Parachutée derrière les lignes américaines, elle sert de guide à l’équipe au cours de l’Unternehmen Karneval. Elle est gravement blessée par une mine qui tue l’assassin de Franz Oppenhoff, Josef Leitgeb, un officier de la SS.

Alejandro Ruiz-Huerta Carbonell sauvé d’une balle tirée au cours de la tuerie d’Atocha, le 24 janvier 1977, grâce au stylographe Inoxcrom qu’il avait placé dans la poche de sa chemise.

 

Alejandro Ruiz-Huerta Carbonell (né en 1947)

 

Paris, 2004, les Espagnols de La Nueve sortent d’un relatif oubli, à l’occasion du soixantième anniversaire de la Libération de la capitale. Le 3 juin 2015, Felipe VI et sa femme inaugurent le « Jardin des combattants de La Nueve », un jardin adossé à la façade Sud de la Mairie de Paris. La Nueve ? Ce reportage est émouvant, tout au moins m’émeut-il. Je revis l’émotion de ce vieil ami, Antonio Soriano, le fondateur de la Librairie espagnole de Paris, lorsqu’il m’évoquait cette unité et son chef, le capitaine Raymond Dronne. « La Nueve ou les oubliés de la Victoire », avec cette question sur laquelle se termine la présentation : « Pourquoi l’Histoire n’a-t-elle pas voulu apprendre leurs noms ? » :

https://www.youtube.com/watch?v=6sp2MJ3SHo4

17 mars 2016, mort de Meir Dagan.

Anna Hoskier, le 4 mai 1897, au Bazar de la Charité. Elle est enceinte et fatiguée. Sa mère lui conseille de se rapprocher du buffet, à côté de la sortie. Ainsi aura-t-elle contribué à sauver sa fille de l’incendie. Cette mère attentionnée et une autre de ses filles périront dans les flammes. Si Anna Hoskier, fille du consul général du Danemark et du banquier Emil Hoskier, avait péri avant d’avoir accouché, mes enfants ne seraient pas vraiment ce qu’ils sont.

Kim Philby, British double agent, fascinant personnage.

 

Kim Philby (1912-1988) en 1963.

 

Florence Conrad achète dix-neuf ambulances avec le soutien de ligues féminines américaines.

Le 11 février 1943, sur le front de Léningrad, le capitaine Urbano Gómez García de la División Azul détruit deux chars soviétiques en y plaçant des mines magnétiques.

La carrière de pierres de Gross-Rosen.

Dans son livre “Axis Rule in Occupied Europe”, Rafael Lemkin introduit le mot genocide.

L’histoire de la retraite de la colonne Elster doit être étudiée de près, de très près, car elle est riche en “faits divers” extraordinairement révélateurs et de tous les côtés… Après son retour de captivité des États-Unis, en 1947, le général Botho Henning Elster traduit “Moby Dick”.

The Bugs and Meyer Mob.

Henry Morgenthau du cabinet Franklin D. Roosevelt. Sa politique envers les Juifs d’Europe au cours des années 1930. The Morgenthau Plan enfin.

Les 99 pendus de Tulle.

29 mars 1956, à Estoril, Portugal, Juan Carlos tue accidentellement son jeune frère, Alfonso, d’une balle de révolver en pleine tête. La déclaration officielle de la famille royale relate qu’Alfonso s’est tué accidentellement en manipulant l’arme et Franco intervient aussitôt auprès de son frère Nicolás, alors ambassadeur d’Espagne au Portugal, afin qu’il fasse rédiger un faux communiqué sur le drame dans le but de protéger Juan Carlos qu’il a déjà en tête de placer sur le trône d’Espagne.

 

 

 

Ci-joint, ce reportage que je rapporte d’une manière parfaitement neutre. Je ne puis ni le confirmer ni l’infirmer ; il existe et c’est tout, il est une histoire dans l’Histoire. Probablement guidés par la théorie de la conspiration, certains donnent crédit non pas à la thèse de l’accident mais à celle de l’assassinat. Selon eux, Juan Carlos aurait assassiné son petit frère, Alfonso, Alfonsito. Parmi les principaux tenants et propagateurs de cette théorie, le colonel Amadeo Martínez Inglés, un brillant officier de l’armée de terre qui avait et a encore des comptes à régler avec l’armée mais aussi la Couronne. Ce militaire aujourd’hui à la retraite (né en 1936) est aussi l’auteur de plusieurs livres à caractère hautement polémique. Il a notamment dénoncé le coup d’État du 23-F comme un montage organisé par Juan Carlos dans “El golpe que nunca existió” et “La Transición vigilada” :

https://www.youtube.com/watch?v=TsYR5FHNplM

N’oubliez pas le général Otto Liman von Sanders. Après avoir travaillé pour les Ottomans et défendu très efficacement les Dardanelles, il dénonça et s’efforça de faire arrêter le génocide des Arméniens.

« La Carlingue » au 93 rue de Lauriston, dans le XVIe arrondissement parisien, et la Brigade Nord-Africaine (B.N.A.).

Vous ne connaissez pas l’histoire de Thomas Crapper ? C’est pourtant un bienfaiteur de l’humanité. Sans être l’inventeur du flushing toilet, il a beaucoup fait pour l’évacuation de nos déjections (crap).

Nuit du 9 au 10 avril 1973, des forces spéciales israéliennes effectuent un raid contre plusieurs cibles de l’O.L.P., à Beyrouth et à Sidon, et liquident cinquante membres haut placés de cette organisation terroriste.

30 octobre 1961, la plus puissante explosion provoquée par l’homme avec la Bombe du Tsar (la Царь-бомба), larguée par un Tupolev Tu-95.

Le mystérieux Joseph Joanovici, Juif russe qui s’est extraordinairement enrichi en vendant du métal aux Allemands tout en finançant la Résistance. Mais comment s’y retrouver ? L’homme parlait tant ! Il est vrai que passablement écœuré par le bonhomme, l’État d’Israël refusa de le faire bénéficier de la loi du retour et le réexpédiera en France où il fut remis derrière les barreaux.

Wirtschaftlich wertvoller Jude (WWJ).

Savitri Devi, une bonne femme d’origine grecque complètement allumée, non moins allumée que la nièce de Christian Dior, Françoise Dior, qu’elle a fréquentée. Si vous allez faire un tour du côté de ces bonnes femmes, je suis certain que vous ne vous attarderez pas.

 

Savitri Devi (1905-1982). A son cou, une médaille où se devine la swastika, vieux symbole de l’Inde il est vrai. Mais lorsqu’on sait que cette bonne femme avait de fortes sympathies pour le nazisme et le Führer…

 

29 janvier 2016, Douglas Gordon Goody, l’un des cerveaux de l’attaque du train Glasgow-Londres (8 août 1963) décède à Mojácar. J’aimais discuter avec cet homme d’une grande politesse et qui jamais ne la ramenait contrairement à d’autres, dans ce sympathique village où la mythomanie sur fond d’alcool semblait se propager comme une épidémie :

https://www.theguardian.com/uk-news/2014/sep/28/great-train-robber-douglas-gordon-goody-reveals-identity-mystery-inside

(à suivre)

Olivier Ypsilantis

 

This entry was posted in HISTOIRE and tagged , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Des histoires dans l’Histoire, encore et encore – 2/3

  1. Je conseille aux amoureux de l’Histoire et amateurs d’histoires en bande dessinée une formidable série intitulée ” Il était une fois en France ” de Fabien Nury et Sylvain Vallée (éditions Glénat).
    Un scénario complexe et un dessin magnifique retracent le destin extraordinaire de Joseph Joanovici et de nombreux autres personnages ayant vécu à cette époque épouvantable.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*