L’armée d’Israël

 

Cette publication fait suite à une autre publication sur ce blog même. L’une et l’autre répondent à une même préoccupation : montrer l’armée d’Israël dans sa diversité et son originalité à l’aide d’une suite de documents visuels. Je ne prétends pas à l’exhaustivité, le sujet étant immense et complexe. Je propose donc un portrait par petits touches placées dans un relatif désordre, un portrait en cours, à compléter donc. J’ai choisi de mettre l’accent sur l’aspect humain plutôt que technologique de Tsahal, car c’est bien cet aspect qui me semble le plus remarquable et qui, j’en suis certain, explique pour l’essentiel la force d’une armée à nulle autre pareille. Tous ces documents visuels sont chargés d’émotion et de pudeur — l’émotion pudique, très israélienne. Que celles et ceux qui ont un peu de temps regardent attentivement chacune de ces vidéos. Je ne les ai pas choisies au hasard…

 

____________

 

La seule unité combattante de Tsahal exclusivement composée de femmes, tant soldates qu’officiers. Elles sont spécialisées dans la collecte de renseignements à la frontière entre Israël et l’Égypte, en plein désert du Sinaï :

https://www.youtube.com/watch?v=zAOeqwDt1nI

 

bataillon-caracal

Des soldates du Caracal Battalion au cours d’une marche de vingt kilomètres, dans le désert du Néguev, qui clôture leur entraînement. 

 

The IDF (Israel Defence Forces) is a very special army, comme le dit une soldate dans la vidéo suivante où il est question une fois encore du Caracal Battalion que j’ai signalé dans la première suite. Détail amusant, Caracal est le nom d’un chat peu connu, sorte de lynx du désert, et probablement l’un des plus beaux félins du monde  :

https://www.youtube.com/watch?v=-t-e6k-47D0

Le Herev Battalion, un bataillon combattant d’infanterie unique en son genre car constitué exclusivement de soldats originaires de la communauté druze. Aujourd’hui, plus de 80% des Druzes choisissent de s’enrôler dans Tsahal, la plupart dans des unités combattantes.  Parmi les Druzes qui servent dans des unités combattantes, 87% s’enrôlent dans le Herev Battalion :

https://www.youtube.com/watch?v=9W3y8qLCBUY

Le Bataillon Bédouin de Reconnaissance du Désert est un bataillon combattant d’infanterie créé en 1987. L’admission dans cette unité se fait sur la base du volontariat. Le bataillon compte dans ses rangs essentiellement des Bédouins mais également quelques Arabes israéliens qui ne sont pas des Bédouins et dont la langue maternelle est l’arabe. De nombreux soldats de cette unité remplissent le rôle d’éclaireurs. Leur connaissance parfaite du désert et de la région leur permet de remplir au mieux leurs missions. Le bataillon a participé activement à tous les conflits majeurs dans la bande de Gaza.

https://www.youtube.com/watch?v=W-81NLoL9AM

Autre originalité de Tsahal, les cinq programmes de Volontariat, dont le Sar-El auquel j’ai consacré un article sur ce blog :

https://tsahal.fr/informations-pratiques/rejoindre-tsahal/programmes-de-volontariat/

L’un des plus puissants symboles de l’IDF, le char de combat principal Merkava, l’un des meilleurs chars du monde. Ses spécificités sont nombreuses. Entièrement conçu et fabriqué par les industries militaires israéliennes, il a été développé avec pour but essentiel la survie de l’équipage, d’où sa silhouette très caractéristique, inoubliable même. À la différence des autres chars de sa génération, le moteur est placé à l’avant, offrant à la fois une protection supplémentaire de face et la possibilité d’évacuer l’équipage par l’arrière. Ci-joint, une vidéo montre des Merkava 4 à l’exercice :

https://www.youtube.com/watch?v=ol4Pk9M1XvI

 

char-merkavaLe Merkava, le main battle tank de l’IDF.

 

Et que serait Israël sans la Hatikva mais aussi sans la chanson de Rabbi Nahman de Breslev (1772-1810), fondateur d’une dynastie hassidique, un homme qui repoussait le désespoir (« Il est interdit d’être triste ») et prônait la joie. Lorsque le cafard me prend, j’écoute volontiers cet air, Na Nach Nachma Nachman Meuman, et je regarde danser ses disciples, les Breslev.

Dans la vidéo suivante, la Hatikva est chantée par Rita Yahan-Farouz (plus connue sous le nom de « Rita »), à Jérusalem, le 30 avril 1998, pour le 50e anniversaire de la fondation de l’État d’Israël. Rita est une israélienne d’origine iranienne, née à Téhéran en 1962 :

https://www.youtube.com/watch?v=U9h63FTppwo

Et Na Nach Nachma Nachman Meuman sur un rythme techno, avec les Breslev :

https://www.youtube.com/watch?v=gMsEa7pBULo

Les camionnettes blanches des Breslev, équipées de hauts-parleurs, sont caractéristiques du paysage israélien. Ici, ils viennent apporter joie et réconfort aux soldats de Tsahal  :

https://www.youtube.com/watch?v=UR7Q45znFJI

Un documentaire qui montre l’extraordinaire diversité de Tsahal. The Israel Defense Force is a unique blend of soldiers, sailors, and airmen :

https://www.youtube.com/watch?v=jYdhwu5Zyx4

Des Chrétiens de plus en plus nombreux (mais pas assez nombreux) servent dans l’IDF. On apercevra le père Gabriel Naddaf, un Israélien Grec orthodoxe, l’un des fondateurs du Forum recrutant les Chrétiens de langue arabe pour l’IDF. Inutile de préciser que cet homme est terriblement menacé par les « Palestiniens » et qu’il est protégé nuit et jour. On y verra également le Major Elias Karem, le premier Chrétien à servir dans la marine israélienne :

https://www.youtube.com/watch?v=yYJ6PX_eoPM

 

soldats-chretiens-idfUn groupe de soldats chrétiens de l’IDF  https://www.idfblog.com/2013/12/25/christians-serving-idf-growing-community/

 

Ci-joint, un volontaire de Tsahal, un Chrétien de Nazareth, le lieutenant Rawhi Dabbas. Il n’est guère apprécié de ses compatriotes. Une centaine de Chrétiens « palestiniens » s’engagent chaque année dans l’IDF. Israël espère qu’ils seront plus nombreux dans les années à venir :

https://www.youtube.com/watch?v=X99exsMOuAs

Probablement la meilleure unité anti-terroriste du monde, l’élite de l’élite, un mythe, le Sayeret Matkal, plus simplement connu sous le nom de « The Unit ». Parmi ses nombreux exploits, Entebbe, dans la nuit du 3 au 4 juillet 1976 :

https://www.youtube.com/watch?v=WPOzA8o0aLg

Ci-joint, une extraordinaire opération menée par le binôme Mossad / Sayeret Matkal contre le programme nucléaire syrien, une incursion qui prépare l’Operation Orchard, soit la destruction de ce réacteur nucléaire par une frappe aérienne israélienne, le 6 septembre 2007 :

https://www.youtube.com/watch?v=sTylLz1ikUo

Une mission très particulière accomplie par trois F-15 pour commémorer le 70e anniversaire de la libération d’Auschwitz. Je n’apprécie pas nécessairement i24 news qui nous sert volontiers de la soupe genre Haaretz, mais ce reportage est magnifique. C’est l’étoile bleue qui empêchera à jamais l’étoile jaune. Regardez ! :

https://www.youtube.com/watch?v=60Ds44pnxEM

L’IDF et les Lone Soldiers, des femmes et des hommes venus du monde entier, seules, seuls. Ils sont environ cinq mille aujourd’hui. Eux aussi donnent à cette armée un caractère unique au monde, étrange, véritablement fascinant, une armée universelle née du particularisme. Le particularisme juif, une tension vers l’universel :

https://www.youtube.com/watch?v=CWdFL-J3UCE

L’IDF comme tremplin pour intégrer pleinement la société israélienne, et avec des qualifications. Parmi ces tremplins, le Amir Course. Dans la vidéo suivante mise en ligne par Friends of the IDF (FIDF), l’accent est mis sur la communauté juive éthiopienne :

https://www.youtube.com/watch?v=m6x2Ac6A_Q0

soldate-ethiopienne

Une soldate de Tsahal d’origine éthiopienne

 

Je pourrais continuer ainsi sur des pages et des pages. Mais pour l’heure, je m’arrêterai là. J’espère avoir aidé au moins un peu ceux qui, nombreux, trop nombreux, ont une idée préconçue de Tsahal, de l’IDF. J’aimerais qu’ils se portent au-delà des images convenues véhiculées par les mass media, par les médias de masse.

Tsahal est un sujet d’étude passionnant, un sujet qui aide à mieux comprendre la société israélienne dans son ensemble. L’armée d’Israël, l’armée du peuple juif, le bouclier d’Israël, est aussi une armée universelle — oui, universelle —, une affirmation qui bouscule bien des préjugés savamment entretenus.

Aucune armée au monde n’est comparable à cette armée. Pour ma part, j’ai été heureux de la servir, très modestement, au rang le plus bas. Et j’espère la servir encore. J’ai éprouvé pour la première fois de ma vie le plaisir parfait de porter un uniforme et de me sentir chez moi. Comprenne qui voudra.

בהיר ישראל 

 

 Olivier Ypsilantis

This entry was posted in L'Armée d'Israël and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to L’armée d’Israël

  1. Merci Olivier de nous faire partager ton enthousiasme!
    Tu as raison, Tsahal apporte au monde quelque chose d’unique et d’universel à la fois.
    A ce sujet je me permets de renvoyer aussi au beau film de Lanzmann, Tsahal,
    dont les dialogues ont été publiés ci-dessous (notamment le passage où un soldat parle de “l’âme” des tanks Centurions, qui me touche particulièrement.

    https://www.cairn.info/revue-les-temps-modernes-2008-5-page-23.htm

  2. olivier says:

    Je ne connaissais pas ce film de Lanzmann et vais le visionner. Je tiens les cinq articles suivants qui te sont consacrés. Ils devraient passionner comme ils m’ont passionné. Une fois encore, merci pour cette belle lecture. Bonne journée, Pierre.

  3. Hanna says:

    כל הכבוד מתנדב (kol hakavod mitnadev!)
    Merci pour votre amitié fidèle

  4. olivier says:

    C’est moi qui vous remercie Hanna. Le sentiment de participer à la tikkoun, à mon sens l’une des plus belles intuitions d’Israël.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*