Une affaire fétide 

 

 anne-guerrier

Le repos de la guerrière, shootée à l’antisémitisme, à l’antisionisme, au négationnisme et au conspirationnisme. Souviens-toi d’Amalek, Anne Guerrier ! Souviens-toi qu’il fut le premier à s’attaquer aux Juifs sans motif plausible et par haine irraisonnée, comme tu le fais. 

 

Cette affaire est grossière. Elle est un condensé de l’ordure qui se balance sur Israël et les Juifs, ordure qu’ils sont fort nombreux à savourer. La coprophagie ne se limite pas à des cercles très restreints et très discrets, contrairement à ce que l’on croit généralement…

Et puisque nous sommes dans la m…, restons-y ! Ce qui suit relève de l’observation minutieuse. Il y a chez les antisémites-antisionistes deux espèces qui se frôlent et qui à l’occasion organisent des parties fines : les constipés et les diarrhéiques. Ce diagnostic doit être consigné ; quant à la prévention et au traitement…

Les constipés (antisémites-antisionistes) sont diversement embarrassés par leur marchandise. Ils font part du désagrément dont ils souffrent à contrecœur, par la mauvaise humeur, par un geste ou une expression d’irritation, mais surtout par la circonlocution et l’euphémisme…  Les mots « Juif », « Israël » ou « sionisme » leur provoquent une douleur diffuse dans le rectum, douleur qu’ils s’efforcent de dissimuler sous des tortillements.

Les diarrhéiques (antisémites-antisionistes) sont quant à eux fiers de leurs déjections et de leurs pets qui claironnent. Aussi font-ils fi de cette mise en garde : « Quand on veut grimper au cocotier, il faut avoir le cul propre. »

L’antisémitisme-antisionisme des constipés est plutôt observable dans les « beaux » milieux, ceux dont les enfants fréquentent par exemple Janson de Sailly, à Paris XVIe.  On n’est pas chez les antisémites-antisionistes chiasseux, comme à Saint-Denis ou à Aubervilliers. A en croire les témoignages d’un certain nombre de ses élèves, parmi lesquels des anciens, Anne Guerrier, professeur dans ce lycée, ne s’est jamais autorisée le moindre écart verbal en public. Ainsi a-t-elle toujours pris soin de pousser sa crotte contre son mur privé Facebook. Cette dame a des manières, reconnaissons-le.

Le lecteur va penser qu’il est ici un peu trop question de merde. Qu’il sache que celles et ceux qui se font les porte-paroles de l’antisémitisme, de l’antisionisme — sur le mode négationniste ou/et conspirationniste plus particulièrement — m’évoquent immanquablement ces individus avec têtes tinettes remplies de merde, et plus qu’à ras bord, avec entortillements fumants ainsi que les montrent certaines compositions de George Grosz.

Je ne vais pas analyser ici la sanie qui éclabousse le mur privé Facebook d’Anne Guerrier, je vais me contenter de préciser ce qui suit, très instructif. Sur le blog Jeunecitoyen, suite à l’article mis en ligne le 4 août 2014 et intitulé « Lettre ouverte à nos frères israéliens… », on trouve un commentaire d’Anne Guerrier :

https://jeunecitoyen.wordpress.com/2014/08/08/lettre-ouverte-a-nos-freres-israeliens/

Ce blog est symptomatique de tout un courant de pensée envahissant qui se retrouve aussi chez les Chrétiens dits de gauche, post-Chrétiens et autres rhumatisants, de ceux qui vous assènent à tout propos leurs « bons » sentiments, leurs cœurs « gros comme ça », leurs « saintes » intentions et j’en passe. Ils poissent et ils empoissent ! Impossible de se défaire de leurs dégoulinades. Ils veulent vous serrer contre leur cœur et vous faire profiter de leur chaleur… Pouah !

Passez en revue la galerie de portraits en tête du blog en question. Vingt-et-une personnalités sont alignées, parmi lesquelles : Nelson Mandela, le Commandant Massoud, Yasser Arafat, l’abbé Pierre (le chouchou des Français, brave homme qui s’est tout de même permis quelques réflexions foireuses sur les Juifs), Yitzhak Rabin (il fallait bien placer un chef de Gouvernement israélien, histoire de ne pas être traité d’antisémite et d’antisioniste — et puis n’a-t-il pas été assassiné par un Juif ?). C’est ainsi, on ratisse large puis on passe le tout au mixeur-batteur-hachoir, histoire d’atténuer les spécificités avant de servir une bouillie pour tous les goûts. Tout de même, placer ainsi côte-à-côte le Commandant Massoud et Yasser Arafat ! Il y a des coups de pied au cul qui se perdent, pour reprendre une expression chère à mon père.

Mais lisez l’article en question, « Lettre ouverte à nos frères israéliens… », et lisez la réaction d’Anne Guerrier. C’est un condensé de « bons » sentiments, de conseils doucereux, sirupeux, condescendants, infatués d’eux-mêmes, d’une suffisance qui appelle la gifle ou… la fessée. Lisez la prose de la dame dont je vous sers un extrait : « Quiconque veut vraiment aider Israël, quiconque comme moi aime les Juifs comme des frères, doit d’abord comprendre cette peur, s’adresser à elle avec amour et compassion, et ensuite, surtout, identifier et dénoncer sans merci ceux (ils sont peu nombreux, et c’est par intérêt politique et financier, et par bêtise, qu’ils le font) qui entretiennent cette peur. Gros gros effort de raisonnement et de recherche. Gros effort d’examen de conscience collectif à faire pour les Juifs, en notre monde nouveau ; gros effort de foi pour se libérer de la peur et du coup pouvoir remettre Israël dans le droit chemin ». Old floozy. J’ai décidément la sensation de patauger dans une fosse d’aisances, une fosse d’aisances remplie à ras bord de « bons » sentiments. Oh, it’s nausea.

Théorie du complot (juif) et conspiration (juive), des drogues dures auxquelles se shootent des foules aux sociologies variées dans lesquelles on voit se pâmer et se trémousser la silhouette d’Anne Guerrier. Elle sait que Mohammed Merah et que les frères Kouachi, pour ne citer qu’eux, étaient manipulés par les services secrets, elle sait que les Juifs ont organisé la Shoah, etc., etc. La guerrière a décidément besoin de repos. Mais les incubes la laisseront-elle en paix ?

Au moment de poster ces lignes, je trouve l’article suivant sur le site « Causeur », « Prêcheurs de haine, je vous emmerde ! » de l’écrivain canadien d’origine algérienne Kaim Akouche, un Berbère que je salue avant de conchier à mon tour les prêcheurs de haine, les antisémites, antisionistes, révisionnistes, négationnistes, conspirationnistes, ceux qui remettent en question la souveraineté israélienne sur tout Jérusalem, et j’en passe. Comme on dit chez moi : ¡Me cago en vosotros!

http://www.causeur.fr/israel-antisionisme-algerie-antisemitisme-40297.html

 

 Olivier Ypsilantis

 

This entry was posted in ANTIJUDAÏSME-ANTISÉMITISME-ANTISIONISME and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*